Allter au contenu
Le tourisme participatif, une belle alternative

Le tourisme participatif, une belle alternative

Publié le

Le tourisme participatif, c'est quoi ?

Le tourisme participatif, alternatif… On en entend beaucoup parler ces dernières années, mais ce n’est pas si récent ! En fait, c’est une notion qui existe depuis les années 90, et qui nait à New York, lorsque la ville mal réputée et que les habitants ont décidé de montrer aux voyageurs "leur" New York. Le concept du tourisme participatif a simplement pris plus d’ampleur ces dernières années grâce aux outils technologiques et numériques !

Un tourisme participatif est une façon de voyager alternative au tourisme de masse, qui fait participer les visiteurs à la vie quotidienne du pays visité et met en valeur le côté humain qu’un voyage peut avoir.

Ce type de tourisme plus éthique répond à un besoin d’une part de préservation écologique et culturelle puisqu’il permet de s’éloigner d’un tourisme de masse qui a causé et qui continue de causer des répercussions irréversibles sur de nombreux sites naturels et culturels dans le monde, dû à un manque de sensibilisation quant au respect indispensable à avoir envers les cultures et les territoires, ainsi qu’à une surconsommation des sites touristiques. Cette façon de voyager creusait un fossé entre les voyageurs et les populations locales, mettant à mal le concept si enrichissant qu’est le voyage.

Le tourisme participatif répond également à un besoin de consommation touristique différent de la part des voyageurs. On cherche d’avantage d’authenticité, d’immersion, de rencontre. On cherche à comprendre l’autre en échangeant, en partageant son quotidien, en créant des liens.

 

Comment voyager 

Comme cité plus haut, le tourisme participatif peut prendre plusieurs formes.

Un guide local

Un guide originaire des lieux que vous allez fréquenter est l’assurance de plonger dans son histoire, dans ses traditions et dans sa culture. C’est l’assurance d’avoir des anecdotes de vie, réelles et authentiques.

Tous les séjours d’ECM Voyages quelle que soit la destination sont pourvus d’un guide professionnel local. Par exemple, Made, d'origine indonésie fait découvrir Bali, île qu'il connaît par coeur, à nos voyageurs, ou encore Shyopal, notre guide Indien, est le mieux placé pour raconter les différents mythes et mystères qui entourent l'Inde.

  

 

L’accueil par les populations

Quoi de mieux pour comprendre une culture que de résider chez des locaux, de partager un quotidien ? Pour cela, vous pouvez penser à dormir chez l’habitant, à partager un ou plusieurs repas, participer aux activités quotidiennes qui évidemment diffèrent selon les pays. On apprend à prendre du recul sur notre propre quotidien, à tolérer voire apprécier l’enrichissante différence qui sépare le voyageur de l’hôte. Au Vietnam par exemple, nos voyageurs peuvent passer quelques jours au village Vu Linh, afin de rencontrer des villageois Dao et découvrir leur façons de vivre.

  

 

La participation à des projets de développement

Encore un type de tourisme participatif différent. Ici il s’agit d’apporter une main d’œuvre ou une tête pensante supplémentaire à un projet sur place. Nous organisons ce type de séjour solidaire notamment avec nos ONG partenaires, que nous finançons à travers nos séjours à l’issue de notre appel à projet annuel. Les voyageurs peuvent donc participer aux projets solidaires qu’ils financent afin de s’investir plus que financièrement. Cela permet d’apporter une contribution nécessaire et appréciée sur place. Evidemment, les aspects techniques sont laissés aux professionnels qualifiés sur place.

 

Ainsi, le tourisme participatif permet de s'investir pour un tourisme meilleur, un tourisme plus respectueux, plus éthique. Vous aussi, sautez le pas ! 

Relatifs