Glossaire du tourisme durable

Le tourisme durable regroupe généralement toutes les formes de tourisme alternatif qui respectent, préservent et mettent durablement en valeur les ressources patrimoniales (naturelles, culturelles et sociales) d'un territoire à l'attention des touristes accueillis, de manière à minimiser les impacts négatifs qu'ils pourraient générer.

Source : Organisme Mondiale du Tourisme

Le tourisme durable regroupe à la fois le tourisme équitable, le tourisme solidaire, le tourisme responsable ainsi que l’écotourisme.

L’intégralité des ces déclinaisons s’accorde sur le fait d’assurer un développement économique locale de proximité et d’inscrire ce développement dans le long terme en respectant les ressources environnementales et socioculturelles.

L'Organisation Mondiale du Tourisme le définit comme suit :

Le « Développement touristique durable satisfait les besoins actuels des touristes et des régions d’accueil tout en protégeant et en améliorant les perspectives pour l'avenir. Il est vu comme menant à la gestion de toutes les ressources de telle sorte que les besoins économiques, sociaux et esthétiques puissent être satisfaits tout en maintenant l'intégrité culturelle, les processus écologiques essentiels, la diversité biologique, et les systèmes vivants. » (OMT). Sous la condition que tous les acteurs concernés participent activement et s’engagent à respecter la mise en œuvre effective du tourisme durable (GTD). »

Le tourisme durable s'inscrit donc dans une dynamique qui inclus des modes de déplacements, de production et de consommation éco-responsables, tout en associant étroitement les populations qui vivent, travaillent ou séjournent dans l'espace concerné au projet de développement touristique et aux retombées socio-économiques, équitablement répartis.

Ce développement suppose un aménagement et une gestion intégrée des ressources, une maitrise des flux (d'énergie, de biens et personnes) et qui implique donc la participation étroite des acteurs locaux, et une éco-responsabilité des touristes, afin de concilier la mise en œuvre du tourisme avec les besoins et capacités d'accueil du territoire.

Sources : Organisme Mondiale du Tourisme